Dans une région comme Gafsa-Kasserine, situé à la frontière avec l'Algérie, où le terrorisme reste actif et qui sont des messages extrémistes et radicaux constants, Coopère lance la radio communautaire conçu comme un outil pour contrer le message radical et éviter entre les jeunes Cale tunisienne.

Kasserine est l'une des villes les plus pauvres du pays et les jeunes sont les plus touchés. Les taux élevés de chômage et de la situation politique et sociale délicate font des ravages chez les jeunes, et mécontents découragés par le manque d'opportunités et les attentes pour l'avenir, deviennent des proies faciles à capturer par des groupes djihadistes.

Notre projet vise à exciter ces jeunes Kasserine leur offrant un « haut-parleur », un canal d'expression où discuter de leurs préoccupations et de leurs droits et libertés; mais toujours dans un contexte de modération, la défense de la culture démocratique, l'égalité des sexes et des libertés individuelles. Et il est que ce programme radio visent à diffuser les valeurs de la démocratie et des droits de l'homme, harmonie et de tolérance, toutes les valeurs contraires à toute forme violente de l'extrémisme.

Nous voulons que la radio devienne le haut-parleur de jeunes Kasserine, quelque chose qui les excite et contribuent également à leur développement personnel et professionnel. Pour cela, ils ont été formés techniquement et intellectuellement dans la gestion de la station de radio et la création de contenu: comment est fait un programme radio, Ce qui est une règle de droit, comment contrer un message extrémiste violent, Quel est le rôle que la loi accorde aux femmes dans la société, etc.

Autour de 50 les jeunes entre 15 et 35 ans seront formés en trois aspects: formation technique, d'apprendre la gestion et le fonctionnement de l'équipement de la station elle-même; techniques de communication de formation pour préparer le savoir contenu (langue, genres et formats de radio, l'éthique et l'opinion publique, débat et de divertissement ...) et la formation à la citoyenneté. Ce point est très important dans le projet car il est de transmettre des connaissances aux jeunes à comprendre et à réfléchir sur les lignes thématiques du projet. Pour ce faire, vous serez informé de l'existence de documents tels que le Plan d'action national de lutte contre le terrorisme; sur l'étude des facteurs qui conduisent au radicalisme et à l'extrémisme violent; sur le rôle des jeunes dans la prévention.

Ces ateliers seront également enseignées des compétences pour promouvoir l'intégration des jeunes dans les compétences de la pensée critique et l'amélioration du marché du travail local et régional estime de soi et la perception d'eux-mêmes, afin de les convertir moins vulnérables aux tentatives possibles d'être capturés par les terroristes et les radicaux présents dans la région.

A la fin du projet, station de jeunesse Kasserine aura une radio installé et en cours d'exécution, fait par et pour les, dans lequel ils peuvent publier leur propre contenu sur Internet. Ils seront en mesure de concevoir, planifier, produire et diffuser radio hebdomadaire et partager du contenu sur les réseaux sociaux, plateformes web ou d'autres moyens alternatifs. L'idée est que ces programmes ont un caractère d'intégration, modérée et inclusive et de faire connaître et de promouvoir les valeurs démocratiques de la constitution tunisienne et notamment mener des actions innovantes pour atténuer le message extrémiste.

En Tunisie Coopère

Coopère réaliser ce projet en collaboration avec deux associations locales – Ahlem et Toufoula y Fondation Ahmed Tlili- Ils travaillent pour la culture et la démocratie, et cofinancé par l'Union européenne par le biais UNICRI (Institut interrégional des Nations Unies pour la recherche sur la criminalité et la justice).

Ce projet est le deuxième commence à coopérer en Tunisie. Le premier, Il a récemment terminé, Il était d'exploiter une unité culturelle multidisciplinaire mobile dont les ateliers ont été promus, performances musicales locales et d'autres activités de la jeunesse expression culturelle et artistique Axe Kasserine et Le -Kef.  Également dans ce projet, il Coopère destiné à contrer un message extrémiste violent, dans ce cas, il utilise comme la culture principale de l'argument et de l'art.

Escucha la entrevista con Pablo Rodríguez, Jefe de Misión en Túnez, en el programa ‘Africa Hoy’ de Radio Nacional.

Facebook
YouTube
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

Reçois des messages de nos dernières nouvelles. coopéra!